Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil

Actualités

Le dispositif départemental, génèse et résumé

SOS violence conjugale a du fermer ses portes dans le 04, mais...


  

Publication de la recherche-action sur l'impact des représentations individuelles des professionnels dans l'accompagnement des victimes de violence conjugale.


Une analyse des questionnaires remplis par des policiers, gendarmes, medecins, travailleurs sociaux, militants associatifs féministes des Alpes de Haute-Provence.


Pour sortir de la pensée unique en matière de lutte contre les violences conjugales, lire les premières pages en cliquant sur la couverture ci-dessus.

  

LE DISPOSITIF D’AIDE

AUX VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES

DANS LES ALPES DE HAUTE PROVENCE



La Commission départementale d’action contre les violences faites aux femmes, animée en 2003 et 2004 par Valérie Masson, déléguée aux Droits des Femmes et à l’Egalité est composée de 4 sous-commissions* qui durant une année ont travaillé à la mise en place d’un dispositif permettant de prendre en charge les victimes au plus tôt et au long cours ainsi qu’ à la mutualisation les moyens mis en œuvre par les différents partenaires.


Le projet « SOS violence conjugale 04 » présenté par l’association PAROLE s’est trouvé en phase avec cette volonté car il répondait aux principales préoccupations et besoins qui ont émergé dans les différentes sous-commissions.


Ce projet s’est donc affiné au fil des sous-commissions et s’est concrétisé grâce à l’implication des représentants de l’état (Préfecture, Gendarmerie, Police, DDASS), de la Région et du Département pour devenir la clé de voûte du dispositif de prise en charge des victimes de violences conjugales.


* les 4 sous-commissions

« Prise en charge et traitement de la violence » animée par l’hôpital de Digne (Mme Martino)

« Accompagnement des femmes victimes de violence - réparation » animée par le Conseil Général (DSD) (Mme M.P. Pinson)

« Accueil d’urgence, hébergement et accès au logement des femmes » animée par la DDE (Mme C.Flachère)

« Prévention des violences » animée par la DDASS. (Mme M.A. Betti)



Le dispositif repose sur :


- l’existence du centre ressource départemental mobile SOS violence conjugale 04 ouvert de jour aux victimes, proches des victimes et aux professionnels ;


- de jour comme de nuit, 7 jours/7, lors de la situation de crise, la mise en contact téléphonique de la victime vers le centre ressource par la Police, la Gendarmerie, et les services d’urgence des hôpitaux ;


- l’orientation systématique des victimes par les associations principales partenaires (CIDF, ADAV, Trait d’Union, MFPF, Femmes Solidaires, structures d’hébergement) vers le centre ressource :


- la remise aux victimes du « Questionnaire d’accueil à l’attention des victimes de violence conjugale » par les policiers, gendarmes, et médecins hospitaliers .


- l’utilisation par la police et la gendarmerie de la « Convention Taxi » qui permet de conduire les victimes vers leur lieu d’hébergement.


- le retour trimestriel d’information des différents acteurs vers la Délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité grâce à une fiche recensant brièvement (de manière non nominative) les contacts avec les victimes et les suites données.

Commander l'ouvrage ICI