Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil

Actualités

Les missions de sos violence conjugale 04

SOS violence conjugale a du fermer ses portes dans le 04, mais...


  

Publication de la recherche-action sur l'impact des représentations individuelles des professionnels dans l'accompagnement des victimes de violence conjugale.


Une analyse des questionnaires remplis par des policiers, gendarmes, medecins, travailleurs sociaux, militants associatifs féministes des Alpes de Haute-Provence.


Pour sortir de la pensée unique en matière de lutte contre les violences conjugales, lire les premières pages en cliquant sur la couverture ci-dessus.

  

Comment…

entrer en contact avec les victimes ?

aider la victime à en finir, à son rythme mais au plus tôt,

avec cette situation ?



Accueille dans l’urgence 7j/7 et 24 h/24

afin d’utiliser la situation de crise pour entrer en contact avec les victimes.


Accueil téléphonique des victimes, professionnels, des proches de victimes, du lundi au vendredi de 10 h à 18 heures.


La nuit et le week-end une permanence téléphonique est assurée pour recevoir les appels des victimes mises en contact avec le centre ressource depuis les commissariats de police, brigades de gendarmerie ou services d’urgences des hôpitaux.


Est présent au moment où la victime en a besoin en rencontrant la victime dans sa localité de résidence, dans le lieu au jour et à l’heure de son choix. (Cela évite ainsi les problèmes de transport spécifiques au 04, d’inadaptation des horaires des permanences et assure une plus grande discrétion).




Oriente


Vers l’ensemble des ressources et partenaires du département.




Accompagne au long cours


Rédaction d’un document de synthèse de l’histoire de la victime pour éviter la répétition douloureuse du récit et lui faciliter les démarches futures


Recueil et conservation de la mémoire du parcours.


Suivi des démarches.


L’orientation systématiques des partenaires vers le Centre Ressource permet de transformer les tentatives sporadiques de la victime pour s’extraire de la situation problématique, en véritable parcours vers son autonomie.




Soutient


Une psychothérapeute, elle aussi mobile sur le sud du département, rencontrer si nécessaire les victimes. Ses outils sont empruntés aux thérapies brèves axées sur l’objectif.


Elle anime également un groupe de parole sur Manosque au sein même du foyer d’hébergement l’Oustaou.


Nb : il n’existe à ce jour, en France aucun autre dispositif mobile avec accueil téléphonique des victimes 7 jours/7 et 24 h/24.

Commander l'ouvrage ICI